Le 21 juin 2016 Kenza Guelladress a soutenu son mémoire M2 Recherche : "Les postures liées à la controverse : Le cas Anne Dambricourt Malassé"

Jury : Olivier Perru (directeur), Benoit Urgelli, Philippe Jaussaud

Rapporteur : Fabienne Paulin

Résumé :
Ce mémoire est une analyse de controverse. La controverse étudiée est la diffusion d'un documentaire présentant des travaux dont la scientificité est mise en doute, intitulé « Homo sapiens : Une nouvelle histoire de l'Homme » sur la chaîne de télévision franco-allemande Arte le 29 octobre 2005. Les travaux polémiques de la paléo-anthropologue Anne Dambricourt Malassé sur laquelle planent de fort soupçons de créationnisme, y sont présentés. Notre analyse est axée sur le type de postures que les évolutionnistes choisissent d'acquérir lorsqu'il choisissent de communiquer sur la controverse. En particulier, la posture de censure de ces scientifiques face aux idées créationnistes doit être abandonnée, selon nous, au profit d'une posture de pédagogue et d’éducateur. Notre analyse traite, par ailleurs, des critères de scientificité, tente d'identifier les acteurs du créationnisme finaliste en France et propose une discussion autour de la question : Le créationnisme peut-il être scientifique, comme l'affirme l'Intelligent Design, ou non ?
Mots-clés : créationnisme, évolutionnisme, Intelligent Design, controverse, publics, postures médiatiques