Le 19 juin 2015 à 10h30 à la Pagode, Colin Lozouet a soutenu son mémoire M2 intitulé

Le muséum  de Lyon et l'anthropologie à la fin du XIXème siècle.

Résumé

Au XIXe siècle, les Muséum d’histoire naturelle d’Europe se transforment. L’espace muséal est séparé en deux : une partie pour l’exposition destinée au public et l’autre pour la recherche. Une trame narrative apparaît dans les modes de présentation des collections. Le Muséum d’histoire naturelle de Lyon n’échappe pas à la règle et c’est l’institution scientifique qui possède les plus grandes collections d’histoire naturelle à cette époque à Lyon. En parallèle de cette transformation, en France, naît une discipline qui s’intéresse aux origines et à l’histoire de l’homme : l’anthropologie. À Lyon, une société savante d’anthropologie est créée. Louis Lortet est à la tête du Muséum, et ses travaux ainsi que ceux d’Ernest Chantre entraînent des changements au sein des collections de cet établissement. Ces
changements sont dus à l’influence des travaux en anthropologie, discipline qui suit une idéologie raciale.

Jury : Jonathan Simon (Directeur), Claude Blanckaert (rapporteur), Olivier Perru et Philippe Jaussaud