Anli Wang a soutenu son mémoire M2 HPDS le vendredi 4 juillet 2014 à 10h à La Pagode, - Campus de la Doua (arret T1 & T4 Université Lyon 1).

Titre : La théorie de l’alchimie taoïste et les méthodes de la fabrication du mercure dans la Chine antique.

Résumé

Ce mémoire traite de la place du mercure dans l’alchimie chinoise. Dans une première partie, nous présentons la théorie de l’alchimie taoïste, autour des concepts clés - Le道(Tao), le阴阳(YinYang) et le五行(WuXing). Nous examinons ensuite la conception de l’immortalité dans la Chine antique et comment elle s’intègre dans ce système taoïste afin de comprendre la place qu’ont pris les métaux dans l’élaboration d’élixirs. Ces élixirs souvent à base de mercure avaient comme but pour ceux qui les concoctaient de garantir l’état de la vie éternelle. Cette discussion nous amène à une dernière section plus technique sur les méthodes développées pour obtenir le mercure à partir du 丹砂 (DanSha). Ainsi nous verrons comment des techniques importantes et pratiques de la métallurgie étaient en lien avec une vision du monde global de l’alchimie taoïste de la Chine ancienne.

Jury

Jonathan Simon, Directeur de mémoire

Philippe Che, Rapporteur

Marion Cousin, Examinateur

Philippe Jaussaud, Examinateur