Thibaut Serviant - mémoire de master M2 HPDS le mercredi 15 juin à 18h, Salle de thèses, domaine Rockefeller
Titre : "La place de François Magendie dans l'histoire de la pharmacologie".

 

François Magendie (1783-1855) pratiqua, avec une précision encore inégalée, des expérimentations sur des animaux pour étudier les substances les plus actives révélées par l'analyse chimique. Il s'attacha à prouver leur absorption dans le sang, et leur transport jusqu'à un site dans le corps qui déterminait leur mode d'action et les effets qu'elles produisaient. En conséquence, il est souvent considéré comme le père fondateur de la pharmacologie expérimentale. Pourtant, certains aspects essentiels de cette discipline apparaissent dès le XVIIIème siècle. Les études expérimentales de poisons et médicaments, sur les animaux et in vitro, se développent progressivement, parallèlement aux études cliniques. Les théories sur le mode d'action des substances actives suscitent de nombreuses controverses.

Après une première partie consacrée à la pharmacologie au XVIIIème siècle, ce travail examine les travaux sur les médicaments et poisons effectués par Magendie, notamment les éditions successives de son Formulaire pour la préparation et l'emploi de nouveaux médicaments, et les quelques articles et mémoires dédiés aux substances actives. Cette approche en deux temps permet de mettre en relation l’œuvre pharmacologique de Magendie avec ce qui le précède, afin de décrire différemment sa position historique.

En effet, la grande attention généralement portée à Magendie dans la restitution de l'histoire de la pharmacologie occulte une partie de la richesse de cette dernière. Sans nier l'importance de ce savant, il convient toutefois d'éviter les qualificatifs rapidement attribués et trop réducteurs vis-à-vis de l'histoire.